Jacks Laston - Micky'B | L'histoire d'un pauvre garçon

  Aller en bas

Jacks Laston - Micky'B | L'histoire d'un pauvre garçonMessage par Laston le Lun 16 Fév 2015 - 16:38

Message



- Jacks Laston, alias Micky'B 
- Né le 02/02/1999, il est actuellement âgé de 16 ans.
- Il traîne généralement sur Idlewood sur les King Blocs, Crenshaw, au Mottel de Ganton et Idlegas
- Il porte une carrure plutôt fine, il est néanmoins musclé et peut parfois paraître imposant, ce qui s'explique par le
 sport qu'il pratique :la boxe.
- Très souvent grande gueule, il ne peut s'empêcher de parler, il ne montre pas qu'il est sensible et qu'il ferait
n'importe quoi pour les personnes qu'il aime, mais cela se remarque aux actions qu'il peut réaliser.
- Il semble vraiment nostalgique lorsqu'on lui parle de famille, il est même atteint d'une émotion non pas très particulière
mais courante : la TRISTESSE. Pourquoi est-il si triste ? Pourquoi est-il dans la rue ? Pourquoi ?
Musique avec laquelle j'ai écrit:



L'histoire d'un pauvre garçon - Première Partie



Chapitre 1 - La belle vie

Jacks est né au Jefferson Mottel le 2 février 1999, il est le fils de Shawn et Maria Laston. Tout trois habitent dans les Kings Blocs se trouvant sur Idlewood. Pour Jacks tout était parfait, il avait de jeune parents plutôt attentionné, qu'ils lui portaient toutes les attentions du monde, une personne comblée que rien ni personne ne pouvait atteindre. Son père travaillait dans une petite usine, il travaillait énormément, gagnait peu mais il était toujours là pour subvenir aux besoins de sa famille, peut-être faisait des heures supplémentaires, peut-être était-il dans l'affaire du quartier, mais rien n'importe, il était le modèle que son fils rêvait de suivre, son héros. Quant à elle, sa mère travaillait à mi-temps dans un petit cabinet de secrétariat, elle aurait voulu travailler plus d'heures, mais elle était obligée de s'occuper de son fils, pour éviter qu'il suive le modèle de beaucoup d'afro-américains vivant dans un quartier défavorisé, c'est-à-dire sombrer mal, traîner dans la rue et ... devenir comme eux. Alors comment une pauvre famille vivant à Idlewood pouvait se sentir si heureux d'être uniquement réuni tous ensemble ? Un père aimant, une mère dévouée et un superbe petit garçon. Non, rien ne pouvait leur toucher et ils viendraient au bout de leurs rêves.
Les années passèrent, le petit Jacks commence à grandir, il apprenait vite il savait déjà marcher, parlait et il savait même compter jusqu'à cinq, c'était formidable. On pouvait même voir que le couple Shawn/Maria battait de l'aile, tout deux fou amoureux l'un de l'autre, c'était flagrant, même les membres de leur famille pouvait le témoigner, c'est merveilleux, la vie ne les gâtait pourtant pas, mais ils semblaient s'en contenter et être heureux, c'est rare disaient-ils et puis, il fallait voir les réunions de famille, Jacks était l'objet de foire, il était l'attraction de tous, et pour tout vous dire, il se souvient encore de cette période, peut-être que les souvenirs s'effacent, mais les sensations restent, il était aimé, et surtout il se sentait aimé. Il a toujours été proche de sa cousine Sel', même avec l'année qui les sépare (Car Selena Howell est de 2000), dès le berceau ces deux enfants étaient déjà complice.

Voilà alors que Jacks atteint les 10 ans, c'était un parfait enfant, en bonne santé et très travailleur à l'école, il a même des remarques positives de ses professeurs. Sa mère l'aidait souvent le soir pour faire ses devoirs, elle le bordait encore le soir et chaque vendredi soir, c'était sacré, la famille se réunissait devant leur pittoresque salon, et allumait la télévision "tube cathodique" et s'asseyaient sur le vieux canapé pour regarder la télévision. Jacks se mettait toujours entre ses deux parents qui l'entouraient chaleureusement.

Un beau jour, les parents de Jacks décidèrent qu'il devait se rendre à l'école par ses propres moyens, c'est-à-dire à pied, ils voulaient le sensibiliser et qu'il devienne peu à peu autonome, c'est alors que pour la première fois de sa vie, Jacks se rendit à pied à son établissement scolaire, il écouta attentivement les recommandations de ses parents "Suis les autre enfants qui y vont déjà à pied, et tu ne te détournes pas de ton chemin initial, tu ne regardes pas les grands, tu ne leur parles pas". C'est alors qu'il descendit du bloc en même temps que Terrell Bradshaw, Terrell ? Il le connaissait déjà, c'était un jeune afro-américain, ils n'ont approximativement qu'un an de décalage, mais il était un peu comme lui, ils vivaient au même endroit, et ils jouaient parfait ensemble, mais ne se parlaient pas plus que ça. C'était vraiment dès lors qu'ils faisaient le chemin ensemble qu'ils devinrent peu à peu inséparable. Les jours passèrent, la routine s'installait, le cercle de Jacks était riche, il était aimé.

Chapitre 2 - Le chamboulement : 

Il me semble que c'était en été, en juillet peut-être bien, il faisait nuit Jacks était au lit, il venait de se faire border par sa mère, et cette fois-ci, son père était présent à cette fameuse cérémonie, Jacks comprit qu'ils allaient sortir mais que lui, devait dormir car demain il y avait école et qu'il n'y aurait aucune discussion possible, c'était comme cela et pas autrement, puis il savait très bien que ses parents avaient le droit de passer du temps rien que tout les deux "en  amoureux", ils devaient parler de chose de "grands" autour d'un petit repas, malheureusement comme ils n'avaient pas les moyens de se payer un bon restaurant, Shawn avait décidé d'amener sa femme dans le fast-foot d'Idlewood. Ils abandonnèrent alors Jacks à son sommeil pendant qu'ils sortaient à l'extérieur. Shawn était vêtu proprement, il ne portait pas sa fameuse tenue de travaille, il n'avait pas de costume, mais si il en avait un, ça aurait été ce jour qu'il l'aurait porté. Maria était quant à elle bien maquillée, elle portait une jupe de couleur jaune, très tendance à cette époque-là, elle était en un mot : SPLENDIDE, elle était vraiment ravissante, tous ses traits étaient mis en valeur, on ne voyait qu'elle. 
Ils étaient alors sorti en ville, les gens du quartier les connaissaient donc il n'y avait aucun soucis qu'ils se baladent la nuit, ils se rendirent donc au fameux fast-food. Mais à leur retour, sur le chemin du retour, il y avait une bande non loin qui traînait, et c'est malheureusement à ce moment là , à proximité du parking, les deux amoureux passaient innocemment, en une fraction de seconde, des pneus ont crissé, des tirs, Shawn a tout de suite attrapé sa femme, et l'a serré très fort contre lui, l'entourant le plus possible. Tout deux fermaient les yeux pendant qu'ils tombaient au sol. Quelques minutes passèrent, Maria ouvrit finalement les yeux et regarda son homme, elle sentait comme une sensation de mouillé, elle regardait attentivement Shawn, il n'ouvrait pas les yeux et posait tout son poid sur elle. Lorsqu'alors elle comprit : Il était MORT. Mort... Shawn, le père de Jacks, père adorateur, protecteur et époux or pair, décédé, abattu en même temps que la petite bande devant laquelle ils passaient en cette heure tardive. Elle était recouverte de sang, visiblement pas le sien, il avait donné sa vie pour la sienne. Shawn avait offert sa vie pour celle de Maria. Les gens commencèrent à s'attrouper autour d'eux, des sirènes  se faisaient entendre.
Pendant ce temps, Jacks hurlait dans son lit, il venait de faire un cauchemar et pleurait... Il ne pouvait plus s'arrêter de pleurer, il s'était donc levé et déambulait dans l'appartement, mais ... Il n'y avait personne, il a pourtant fait chacune des malheureuses pièces de l'appartement mais ... Il était seul.

Lorsqu'enfin sa mère rentra, il était sur le canapé avec des larmes séchées sur ses joues, ses bras entouraient ses jambes, il posait sa tête sur celle-ci. Il leva le tête, regardant sa mère : 

Jacks : Où est papa ?
Maria : **regardant son fils, son maquillage avait coulé, elle sanglotait encore, mais elle le regarda avec un air grave** : Il ne rentrera pas ce soir.
Jacks : Pourquoi ? Où est papa ? Maman !
Maria : Il est parti ... **Elle avait les larmes aux yeux** Il ne reviendra pas ... JAMAIS !
Jacks : J...Je comprends pas maman !
Maria : Ton père ... Nous a quitté ... Il est au ciel ! Mort !
Jacks : Mais... Mais ?

La discussion s'acheva sur ça, mais la mère et l'enfant était collé l'un à l'autre, Jacks avait enfin compris, son père était mort, ils pleuraient ensemble.

Chapitre 3 - L'enterrement : 

Le comportement de la mère de Jacks avait vachement changé, elle ne venait plus le couvrir dans son lit, il n'y avait pas de traditionnel dîné devant la télé et petit soirée le vendredi soir, elle ne l'aidait même plus à faire ses devoirs mais de toute façon, il ne prenait même plus la peine de s'y rendre, pas ses temps-ci, du moins pas tout de suite. Jacks devait endossé le décès de son père, sa peine, celle de sa mère et aussi de se retrouver seul. Mais peut-être finalement était-ce mieux ainsi ? Car la suite est bien pire. Le jour de l'enterrement, qui avait lieu quelques semaines après, sa mère l'avait laissé, seul devant la tombe de son père. Elle était parti avec ses soeurs et frères en refusant catégoriquement que Jacks l'accompagne, il était malheureux, non seulement il avait perdu son père, mais sa propre mère le rejetait... Comment est-ce que ça a pu en arriver là ? Tout était pourtant parfait, une vie heureuse et paisible, entouré de plein de gens qui l'aimaient, maintenant il n'avait l'impression que d'être le responsable, même responsable de la mort de son père, il était seul, personne n'était venu le voir, le consoler ... Non, personne.
Tout à coup, il sentit une main se poser sur son épaule, il pleurait mais il leva tout de même la tête, et regarda enfin qui dans ce bas monde avait encore une quelconque attention envers lui, il fixa cette personne qui semblait être : SA COUSINE ! Oui, c'était Selena, ou plutôt Sel', comme il aimait l'appeler. Elle seul, se tenait à côté de lui, et comprenait sa peine, il se mit dans ses bras et pleurait dans ses bras.

Les jours, les mois passèrent, la routine s'était à nouveau installé, mais à présent Jacks avait plus l'impression d'être un fardeau qu'autre chose, sa mère lui préparait tout juste à manger et lui achetait que quelques vêtements lorsqu'il trouait les siens, vous savez comment sont les enfants ? Elle se contentait de lui mettre une claque lorsque cela arrivait, l'engueulait et c'était tout. Il n'avait le droit à aucune attention particulière de sa mère, elle ne le félicitait jamais, ne l'embrassait jamais, ne le consolait jamais lorsqu'il était triste. Parfois, il ne mangeait même pas de la journée car peut-être oubliait-elle qu'il existait ?
Il avait repris l'école, et essayait de garder la tête haute vis-à-vis de Terrell, il ne voulait pas lui montrer sa tristesse, car en vrai, il n'y avait plus que lui qui se préoccupait vraiment de ce qui pouvait lui arriver, si il lui avouait ses peines, le lâcherait-il aussi ? Il jouait parfois à contrecœur avec lui, et parfois il pensait même au suicide, mais ce qu'il le retenait, c'était ce qu'il voyait dans les yeux de Terrell lorsqu'il le regardait : C'était un vrai ami. Au moins quelqu'un qui l'appréciait encore.
Un beau jour, les professeurs ont posé leur verdict Jacks n'avait que 11 ans, déjà 1 an qui le bonheur qui emplissait son joli petit coeur l'avait quitté avec la mort de son père, il devait ramener son bulletin à sa mère, il était désastreux, il n'avait plus le niveau d’au-temps et il n'avait surtout plus la vocation à l'école, à quoi bon continuer ? Pourquoi s'accrocher quand tout ce qui nous entoure ne devient que vide et néant ? Peut-être que finalement il aurait du, parce que c'est là que son pire cauchemar a réellement commencé, il tendit son bulletin à sa mère :

Maria : C'est quoi ça ?
Jacks : C'est mon bulletin maman... **baissant la tête**
Maria : J'éduque pas des glandeurs moi ! J'en veux pas des glandeurs, tu n'es qu'un bon à rien ! J'aurais voulu ne jamais t'avoir fait !

Elle avait tout d'abord commencé par lui mettre une claque, normal me diriez vous ? Avec un bulletin désastreux qui n'aurait pas pris une gifle pour se remettre d'aplomb ? Mais ce soir là, peut-être elle y avait pris goût ? Elle a commencé par le gifler, encore, encore, encore !

"Maman ! Arrête !" criait le petit garçon mais elle n'arrêtait pas, il pleurait ce pauvre gars, c'est alors que sa mère devenait encore plus hystérique, elle y allait cette fois-ci avec le poing, puis lorsque son enfant était au sol, elle s'amusait à lui donner des coups de pied, dans le ventre, dans les côtes, mais jamais au visage, le visage était réservé aux gifles. 
Le lendemain matin, il n'en parla pas à Terrell qui pourtant l'interrogeait, car il était quand même marqué au visage et était cambré lorsqu'il marchait, il ne broncha pas.
Et le soir encore, elle le battait, puis le soir d'après et encore le soir d'après, cela a duré plus d'un mois ! Il avait fini par s'endurcir mais avait craqué , il avait tout balancé à Terrell qui était tout bonnement choqué, il lui disait : "Mais plains toi, vieux !", "dénonce la " ! Mais Jacks refusait, et commençait à traîner de plus en plus dans le quartier. Il avait même commencé à s'entraîner à la boxe, et à travailler son corps.

Il traînait alors très souvent sur King Street, flânant.

Chapitre 4 - Selena à la maison

Selena, sa cousine devait venir habiter avec eux, il la plaignait voyant sa mère désintéressée complet, sa mère recommençait à le battre, il avait prit de l'âge, il avait taillé sa musculature, il était sans doute prêt à subir des coups et à les encaisser car jamais au grand jamais Micky' a levé la main sur sa mère, il s'est toujours contenté de subir, prenant sur lui, gardant sa colère, sa haine au plus profond de lui pour frapper dans son sac de boxe ou bien encore sur quelques personnes qui lui cherchaient des noises, il avait appris à se battre, il savait très bien se défendre et avec une mère qui s'en foutait royalement de lui, et qui le battait, il s'était même endurcit physiquement et mentalement. Savoir qu'enfin peut-être une personne qui pouvait l'aimer soit présente dans la maison lui réchauffait le coeur, mais d'autre part il souhaitait vraiment qu'elle ne soit pas là. Peu après son arrivée, la différence de niveau scolaire s'est fait ressentir, Selena était une brillante fille issue d'une famille qui ne pouvait s'occuper d'elle, en effet la tante et l'oncle de Jacks avait une famille vraiment nombreuse, une fille de plus à nourrir, ce n'était pas évident mais l'emmener dans une école lointaine impossible, c'est pourquoi elle s'est installée début 2014 chez Jacks, pour "raccourcir" ses trajets. Mais Selena était vraiment une fille or norme, bien éduquée, travailleuse, Jacks lui ? Il traînait dans la rue, n'était bon à rien appart se battre et revenir couvert de bleu. Pourtant l'arrivée de Selena ne changea en rien qu'il se faisait battre et engueuler par sa mère, cela rajoutait juste une spectatrice. Pourtant, Jacks ne comprenait pas pourquoi elle l’idolâtrait.
Jacks s'est toujours confié à Selena et à Terrell. 
Jacks venait de faire ses 16 ans, il traînait ce soir là vers Crenshaw où il retrouvait son ami de toujours, Terrell. Ils se sont fait abordé par une bande de jeune pas très content de les voir trainer par ici, ils ont pris la fuite en direction des King Blocs faisant machine arrière, mais la bande s'en est pris à eux violemment, les rouant de coups, heureusement Snoop' était présente ce soir là, et a arrêté les hostilités, intégrant peu à peu les hommes. C'est ainsi que Jacks décida de changer de nom, il ne voulait plus avoir aucun rapport avec son passé, il opta pour se faire appeler Micky'B, Terrell, passionné de rap souhaitant percer dans le monde du hip-hop choisit son nom de scène : T'B :

Les deux amis sont voués à vivre dans le quartier et à trouver un moyen de s'en sortir.
Pourtant Selena souhaitait suivre les traces de son cousin, c'est pourquoi il décida de l'endurcir peu à peu, car il savait au plus profond de lui "Miss BalaisDansLeCul" ne pouvait pas s'en sortir dans le quartier. Il l'a pris alors peu à peu sous son aile, l'apprenant à se battre.
 
Chapitre 5 - La fin d'une vie et le début d'une nouvelle


Dans la nuit du 15/02/2015 au 16/02/2015 : Il était tard, Micky' venait de se faire dérouiller par un mec, pas trop violemment non plus, mais assez pour qu'il batte en retraite, l'entraînement de boxe qu'il pratiquait à Hillcreat avec un dénommé Moss" l'avait épuisé et il n'avait donc pas pu venir à bout de cet individu, il a donc du s'admettre vaincu et quitter Crenshaw pour retourner aux King Blocs. Il était avec Rusty ce soir là, quand Selena voulait prendre des nouvelles de lui, celle-ci, fragile, timide et inoffensive s'est fait appréhender par trois Pirus, Jacks savait qu'elle allait avoir des ennuis, elle n'était pas assez ferme pour leur tenir tête et pouvoir se dégager de là, il a donc essayé de s'intercaler entre eux, mais vous savez bien qu'il n'a pas pu faire grand chose, ce sont des Pirus, ils sont plein de ressources et il savait très bien que moins il faisait pour l'aider mieux ça serait pour elle, au moins elle s'en sortirait en vie. Malheureusement elle s'est fait "endurcir" de force par ces trois individus qu'il connaissait de vue, ou avait parfois côtoyé à l'occasion et vraiment brièvement. Il savait qu'elle avait changé, mais son retour chez lui a été catastrophique, elle était passée chez lui et avait eu une altercation avec sa mère. Il en a été tenu responsable par celle-ci, et elle n'avait pas tord. Il s'est fait mettre à la rue et a dormi sous le pont de Jefferson cette nuit-là. Avec seulement quelques affaires qu'il a pu récupérer avec pour seul revenu des matchs de boxe organisé à la va vite contre quelques dollars, il lui faut à présent trouver à tout prix d'autres moyens pour pouvoir survivre car il n'est plus question d'avoir de l'argent pour manger et boire, bien entendu que cela reste une priorité mais maintenant c'est vraiment une question de survie. 


Un garçon qui devient trop vite un homme - Seconde partie


Chapitre I - Un garçon qui devient trop vite un homme 

Viré de son propre domicile par sa propre mère, je ne vous laisse pas imaginer comment c'est dure, très dure... Mais il n'a pas lâché prise, il en a d'abord voulu à sa cousine, qui, par sa faute, il se retrouvait seul dans la rue. Se faire battre par sa mère contre un peu d'eau et de pain était suffisant, mais maintenant, il n'a ni habit, ni toit. Ni argent ni volonté. Il était anéanti, il ne rêvait que de voir sa cousine souffrir mais il a rapidement pris conscience des atrocités qu'il était en train de s'imaginer : Comment aurait-il pu faire du mal à sa cousine ? Comment aurait-il pu faire du mal à sa famille ? Non, ce serait encore pire qu'être sans domicile. Micky'B a tout de suite eu l'idée de s'appuyer sur Terrell Bradshawn, ou devrait-on plutôt dire T'B, qui était pour lui comme un frère, il s'est empressé de l'appeler et lui demander de l'héberger quelques jours histoire de se trouver du travail et un autre endroit où il pourrait vivre paisiblement.

Les jours passèrent, Jacks n'osait pas manger à sa faim ou boire abondément chez Terrell, il faut dire les choses telles qu'elles étaient : Il était un fardeau. Il avait arrêté l'école, il n'avait aucune qualification, aucun employeur n'embaucherait un mineur et encore moins un mineur vivant dans un quartier défavoriser. Il a dans un premier temps passé ses nerfs dans les salles de boxe, il essayait de gagner de l'argent avec des combats mais ce n'était pas assez. Il n'avait toujours pas de quoi s'habiller convenablement et empruntait même parfois des habits à Terrell. C'est sûr, à ce négro il lui doit beaucoup et il ne l'oubliera jamais. Il était desespéré, et s'est tourné peu à peu à la rue. Les gens autour de lui pouvaient le voir : Il commencait à changer, à s'endurcir. Il s'est rapidement fait un nom dans les différentes zones d'Idlewood, tout le monde (ou presque) saviat qui était Micky'B, il traînait tout son temps dehors, il cherchait divers moyens de se faire de "l'oseille". 

Un beau jour, il eut une longue et sérieuse discussion avec Snoop qui l'a peu à peu raccroché à l'homme qui lui a changé la vie : Mélo. Il devait faire ses preuves si il voulait travailler avec lui, car la confiance, il ne l'avait pas et gagner la confiance d'un Piru, c'est quelque chose qui n'est pas rien. Il faut savoir montrer ses qualités, ses valeurs et apprendre d'eux.  Néanmoins, Jacks est parvenu à entreprendre les diverses choses qu'on lui demandait, c'est vrai quoi, exploser une voiture à coups de pieds, détruire des vitres, creuver des pneus, ce n'est pas si compliqué ? Il a saisi sa chance, n'a pas hésité une seule seconde. Peu de temps après, Mélo l'a pris sous son aile et l'a renommé. "Maintenant, tu t'appelles Mick M".

Il travaillait enfin sur le corner d'Idlewood, vous savez le buizness courant, habituel : il vendait de la dope, il avait de tout, de la Queen Green, de la Queen White. Il ne lachait jamais son corner, il vendait comme un malade, il avait réussi ce qu'il avait toujours voulu se faire de l'argent d'autant plus que c'était de l'argent facile, vous vous rendez pas compte du nombre de camés qu'il y a dans Los Santos, c'est fou ! Mélo considérait Jacks comme son fils, il lui apprit de nombreuses choses, le comportemet à avoir dans la rue, il lui enseignait diverses façons de vendre mais plus les jours passèrent, plus le nouveau Mick M commencait à apprendre la culture Piru. Son style vestimentaire s'est peu à peu transformé, il a fini par limite ne porter plus que du rouge, il était enrôlé par son mentor, l'homme qui lui a sauvé d'une vie de sans domicile, il lui a donné la chance de devenir quelqu'un et de ne plus être un fardeau. Jacks ne voulait qu'une seule chose : que son père de coeur soit fier de lui. Il commencait à être apprécié autour de lui, il connaissait de plus en plus de Piru, il commencait tout simplement à apprécier les Piru qu'il considérait presque comme sa propre famille, sa mère le battait, eux l'ont recueilli et lui ont rendu son amour. On l'avait abandonné, mais c'est la rue qui a su le reprendre et à charmer son coeur. 

Mélo lui apprenait tout, et le corriger d'une façon bien particulière quand il était dans l'erreur, notamment la rencontre de sa tête contre le tableau de bord, il s'en souviendra toute sa vie, mais au fond, il savait que si il devait subir ces mauvais coups, c'est qu'il le méritait. Il lui avait appris à tirer pour ne plus qu'il se fasse voler quoi que ce soit car en effet, Jacks (Mick'M) avait perdu 400 billets, on lui avait collé une arme, oui, vous avez bien lu, on lui avait collé une arme sur le tête, il n'a pas eu d'autre choix que de donner ce qu'il avait durement acquis.  Imaginez maintenant la tête de Mélo quand Jacks lui a raconté la somme qu'il avait perdu... Il a piqué une couleur noir, ça c'est sûr !

Un beau jour, et d'ailleurs le jour qui a marqué sa vie pour toujours, ce fut quand Jacks avait téléphoné à Mélo pour lui dire que le corner devait ingérable, qu'il y avait de nombreux dealers qui venaient piétiner le sol d'Idlegas et qui n'étaient pas du tout de la zone, Mélo lui avait demandé de le rejoindre au Mottel. Quand il entendit un coup de feu dans le téléphone, il n'a pas hésité... Bien qu'appeuré, il a courru aussi vite qu'il put jusqu'au Mottel, il n'était pas là, ça ne lui posait pas de soucis et il est plutôt endurant à la course, mais ce qu'il vit le choqua sur le coup ! Il y avait un homme, un bandana vet qui lui recouvrait le visage, armé... Il visait Mélo, il allait en finir ! Jacks regardait, le temps d'une fraction de seconde, il avait déjà tout analysé. Un homme visait son père de coeur, Carmelo (Mélo) était déjà blessé, il y avait du sang de partout, Mick M ne pensait pas en être capable un jour, ne serait-ce de braquer son arme sur quelqu'un, mais il n'a pas hésité, il a sorti l'arme que lui avait donné son mentor et a tout de suite visé et tiré à de nombreuses reprises sur l'homme au bandana vert et même lorsque celui-ci était au sol, il continua jusqu'à vider son chargeur. Il avait sauvé la vit de son nouveau père.

Deux semaines plus tard, Jacks était invité au Beat-in et une phrase restera à jamais dans son esprit, celle que lui a prononcé Mélo "Ce soir, c'est peut-être ta chance de rentrer dans la famille". 
Dorénavant, Jacks porte un bandana rouge, il est officiellement devenu un Piru lui aussi, tout comme son père de coeur et ses nombreuses connaissances qu'il considère comment ses frères et soeurs. Il est endoctriné et forme à présent d'autres personnes tout comme lui l'a été.

Chapitre 2 - La dure vie d'un gangster

TO BE CONTINUED




Dernière édition par Laston le Sam 28 Mar 2015 - 14:22, édité 5 fois

avatar

Laston
Top Dawg


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jacks Laston - Micky'B | L'histoire d'un pauvre garçonMessage par Laston le Lun 16 Fév 2015 - 16:41

Message

Dites moi ce que vous en pensez, je suis pas fameux à l'écriture ça doit être pour ça que je suis en scientifique, j'étais pas très inspiré mais bon voilà ! J'ai fais un long suivi de scène qui a pris pas mal de temps à remettre en place dans ma tête, j'espère que j'ai pas fait d'erreur ! Voili voilou !

avatar

Laston
Top Dawg


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jacks Laston - Micky'B | L'histoire d'un pauvre garçonMessage par Kewan "Little-K" Hamilton le Lun 16 Fév 2015 - 20:45

Message

Pas mal, continue mon négro.



avatar

Kewan "Little-K" Hamilton
New Player


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jacks Laston - Micky'B | L'histoire d'un pauvre garçonMessage par Wilburn Reyes le Mar 17 Fév 2015 - 15:24

Message

Kanye \"K-Nutt" Clinton a écrit:Pas mal, continue mon négro.



avatar

Wilburn Reyes
Top Player


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jacks Laston - Micky'B | L'histoire d'un pauvre garçonMessage par bang aka le boss le Mar 17 Fév 2015 - 18:04

Message

mskn quel vie dmerde




avatar

bang aka le boss
Top Dawg


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jacks Laston - Micky'B | L'histoire d'un pauvre garçonMessage par Laston le Mer 18 Fév 2015 - 13:01

Message

C'est vrai que c'est une vie de merde, mais je voulais jouer un personnage à la recherche d'une nouvelle famille, un personnage qui a le besoin de se sentir aimer et que tout ce qu'il peut dire ou faire se rapporte directement sur son background qui font ses traits de caractère. Il s'est fait apparaître une image de dure, alors que dans le fond il n'est pas si dure. Je sais pas si j'arrive à bien le jouer encore, à vous de me dire.

avatar

Laston
Top Dawg


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jacks Laston - Micky'B | L'histoire d'un pauvre garçonMessage par Selena le Mer 18 Fév 2015 - 15:14

Message

Je n'ai rien à redire sur ce très beau Background mon frère ! <3
l'histoire tu l'as travaillé proprement, rédigé proprement, orthographié proprement.
+1 pour toi, je [quote] mes voisins du dessus: Continue mon négro.



avatar

Selena
New Player


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jacks Laston - Micky'B | L'histoire d'un pauvre garçonMessage par Laston le Sam 28 Mar 2015 - 14:23

Message

Mis à jour ! J'espère n'avoir rien oublié, ça date un peu maintenant :s

avatar

Laston
Top Dawg


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jacks Laston - Micky'B | L'histoire d'un pauvre garçonMessage par Trop chaud pour toi. le Lun 30 Mar 2015 - 23:51

Message

Ah ouais la vie de pirate



Trop chaud pour toi.
Top Dawg


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jacks Laston - Micky'B | L'histoire d'un pauvre garçonMessage par Laston le Dim 31 Mai 2015 - 13:42

Message

Très prochainement la suite, elle marquera mon retour In-game depuis mon arrestation. (et vu le temps où j'ai été absent ça représente bien mon arrestation :p )

avatar

Laston
Top Dawg


Revenir en haut Aller en bas

Re: Jacks Laston - Micky'B | L'histoire d'un pauvre garçonMessage par Guest le Ven 19 Juin 2015 - 9:24

Message

J'ai pris du plaisir à lire.

avatar

Guest
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum